Virginie Lamps

Institut Rock’mantic, Parentis-en-Born, Finaliste MOF 2011, Lauréate MOF 2019

Mon parcours : aussitôt sortie du collège, je passe mon Cap et BP esthétique, un métier, une passion… donc une évidence pour moi.

Meilleure Apprentie Médaillée d’or

Et sélectionnée pour les Worldskills… Je prends goût aux concours et de relever le challenge le plus “fou”… Celui de devenir MOF. J’avais déjà tenté ce titre en 2011, finaliste mais pas lauréate…

Quelle aventure fabuleuse ! Mais la première chose a été, “la remise en question”.
Que dois-je améliorer ?
Quels sont mes points faibles pour pouvoir atteindre l’excellence ?
Qu’attendaient de plus les membres du jury  ? (car on pense avoir tout donner à ce moment là…)

Lors de la réception de cette lettre, non lauréate, donc déçue c’est sûr,  je décide de ne pas m’apitoyer et décide de ne pas abandonner et le retenter dès que j’aurai les qualités et la possibilité, car cela demande un investissement énorme.

Je suis de nature persévérante alors j’ai travaillé dur mais surtout j’avais décidé de bien m’entourer et d’aller jusqu’au bout des choses…

Dans ce concours il faut, entre autre, avoir le sens du détail mais aussi de l’organisation, sans oublier le travail bien sûr, c’est ce qui m’a manqué en 2011 à Clermont-Ferrand, et apporter de l’innovation tout en travaillant les fondamentaux.

La reconnaissance et le dépassement de soi, voilà ce qui m’a motivée à passer le concours.

Depuis toute petite, j’entendais “Virginie a les capacités, et c’est une artiste”, mais cela ne me suffisait pas, je trouvais que c’était gentil mais voilà tout.

Pourtant, j’avais tant besoin de reconnaissance… Je décide de me tenir parole et me mettre au défi de réussir tout ce que j’entreprends.

Cette expérience est unique et merveilleuse, cela n’est pas sans mal et c’est pour cela que ce titre est si prestigieux car le travail doit être de rigueur, l’investissement et le dépassement de soi c’est certain.

Fonder une équipe a été ma première étape, oui car pour bien faire il faut aussi savoir s’entourer de gens compétents et qui vous tirent vers le haut, vous aident et vous apportent tout le soutien nécessaire.

J’ai donc fait confiance à un couple d’amis, anciens militaires tous les deux, pour pouvoir me coacher, m’apporter de la rigueur, de l’organisation, de la concentration et m’aider pour tous les accessoires.

Des nuits à travailler après des heures de boulot…

Pas simple lorsqu’il faut se concentrer alors que la fatigue est permanente… et je vous passe toutes les petites d’embûches, les aléas de la vie qui ont pu se mettre sur ma route…. Mais voilà pourquoi c’est une aventure unique.

Comment je vois mon avenir dès à présent ? Ce titre n’est pas une finalité, bien au contraire, si l’on nous a décerné ce titre c’est que nous devons être le meilleur chaque jour et pour toujours. Donner le meilleur de soi-même et donner son savoir-faire.

Former, créer des protocoles de soins pour des marques, être l’égérie d’une marque ou créer une marque, voyager et apporter le savoir faire français dans des spas de luxe, donner envie aux passionnés de tenter ce prestigieux diplôme… Tant de chose dans la tête.

Le repos est de rigueur pour l’instant et j’espère saisir l’opportunité en temps voulu.

Pour réussir, il faut oser et croire en soi. Les rêves ne sont pas qu’illusion.

Peu importe le temps mis, le tout est d’y arriver, mes coachs me répétaient souvent “quand tu es fatiguée, accélère !”

Artistiquement vôtre.

Virginie Lamps

Découvrez le témoignage de Virginie ainsi que d’autres MOF lors de la conférence du lundi 8 avril à 14h00 : “Comment je suis devenue Meilleur Ouvrier de France Esthétique ?”.

En savoir plus sur cette table ronde