Nikolay Oorzhak

Chamane, Fondateur de l’Ecole de Sagesse Chamanique, Touva, Russie

Rien ne prédestinait le berger des steppes, né en 1949 dans le petit village de Khoroum à l’Ouest de Touva à devenir directeur d’un Théâtre national et à participer à de nombreuses productions qui s’inspirent de l’héritage folklorique de son pays. Initié dès l’enfance au khöömii (chant de gorge traditionnel) et devenu comédien, il est tout désigné pour interpréter des rôles de chamane, ce qui lui vaudra de fréquents et violents maux de tête. Et c’est un célèbre guérisseur traditionnel qui, tout en le soignant, lui révélera la source de ses maux. Nikolay ne le sait pas, mais il est en fait lui-même un chamane, issu de toute une lignée de chamanes, du côté maternel. Mais à l’ère soviétique il ne faisait pas bon être chamane. Cependant sa seule chance de guérison étant de mettre son don au service des autres, il va se mettre à « chamaniser ».

L’appelation « chant diphonique » désigne une technique vocale selon laquelle une seule personne chante à deux voix. Le khöömii est par ailleurs inscrit au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité de l’UNESCO

Guérisseur, homme médecine et chamane, un parcours initiatique

Aujourd’hui diphoneur réputé, cet authentique chamane soigne les âmes en détresse grâce aux vibrations harmoniques du hoomeï, chant diphonique des ancêtres de Touva. Leurs vertus thérapeutiques sont bien connues, en effet le son véhiculé par la voix est un puissant outil de guérison qui agit à la façon d’un massage vibratoire. C’est lors de stages de chant et de chamanisme que Nikolay enseigne ses techniques de respiration, de chant, de mouvement et de méditation active. Et il communique la puissance de cette thérapie vibratoire lors de ses concerts méditatifs. Respirer et chanter permet d’évacuer les pensées négatives et les douleurs corporelles. Nikolay pratique aussi une forme particulière de méditation tout en respirant et en chantant. Sa philosophie du soin et de massage s’inscrit dans une dimension globale et holistique qui permet de prévenir et combattre les maladies.

« Après plusieurs années de pratique je me suis posé les questions suivantes : pourquoi la plupart des gens se plaignent des maux dans les pieds, dans les jambes, dans le dos, dans la poitrine?

J’ai compris que les gens perdent leur équilibre dans le corps et dans l’esprit. Cette perte d’équilibre provoque la crispation dans le corps, les muscles deviennent tendus, coincés, serrés, d’où la marche douloureuse. Souvent l’homme ne comprend pas que c’est lui-même qui crispe son corps et qu’ainsi il perd l’équilibre et la souplesse. A partir de là j’ai commencé à chercher d’où vient la douleur et comment s’en débarrasser grâce au massage. Après chaque séance je fais comprendre à la personne l’importance d’une bonne marche équilibrée et comment rester assis ou debout correctement. SI la personne marche à la façon d’un ourson, elle perd sa souplesse, alors on cherche où et comment faire le massage ». Nicolay Oorzhak

Découvrez en direct la démonstration d’Amir et Nikolay : “Deux chamanes pour un massage” lundi 8 avril à 13h30.

En savoir plus sur cette intervention