Christelle Ly

Esthéticienne, Spécialiste épiderme, blogueuse Esthétique Tendance

Depuis que je sais parler, j’ai dit que je souhaitais être esthéticienne. Plus qu’une vocation, une véritable passion depuis maintenant 17 ans, diplômée d’un CAP et Brevet professionnel, j’ai ouvert mon premier institut à 21 ans. J’ai à coeur de faire évoluer et de donner une image plus valorisante de ce métier qui m’anime chaque jour. C’est pourquoi j’ai crée avec mon mari, Adamas Ly expert web spécialisé pour l’esthétique, le Blog Esthétique tendance pour partager mon expérience et l’actualité sur notre profession.

En parallèle en 2016 je me forme car j’avais envie de mouvement, de me spécialiser et surtout d’apporter des solutions concrètes aux problèmes de peau, d’une prise en charge différente. J’ouvre en suivant mon Centre de soins dans un environnement différent de l’institut traditionnel. En effet, je travaille dans une maison de santé avec des professions libérales : kinésithérapeute, ostéopathe, podologue, psychologue, diététicienne, naturopathe.

Dans ce contexte, je rencontrais des personnes atteintes de cancer sans savoir vraiment comment aborder les soins pour répondre à leur demande. Naturellement, j’ai cherché dans un souci d’être toujours dans le bien être de mes clients, à me former et j’ai rencontré Marie-Anne Conorgues, Socio-esthéticienne, Formatrice, Spécialisée en cancérologie, Dirigeante Esthétique et Santé Formations, Praticienne pour la Ligue contre le Cancer.

Ma vison de l’esthétique : L’esthétique est en pleine mutation et à mon sens se spécialiser dans un domaine permet de bien vivre de ce métier, à apporter de la crédibilité à notre profession qui souffre d’une image peu valorisante.

Nos clients sont en demande d’expertise et de professionnalisme, pour cela ils sont prêts à payer un juste prix et si besoin faire des kms. À ce jour, j’ai des clients de départements voisins, faisant parfois des heures de route pour venir me voir car ils veulent rencontrer un spécialiste qui saura répondre à leurs attentes. C’est très flatteur certes mais pour autant il faut aussi être à la hauteur. C’est pourquoi, il faut avoir à coeur de se former sortir de sa zone de confort, sortir de son institut, échanger avec des professionnels…

Aujourd’hui je mets en place des soins adaptés à tout type de problématique de santé, notamment cancer, en m’inscrivant dans le parcours d’une maison de soins. Le but est que les patients  soient pris en charge de manière globale et surtout leur apporter tout le bien-être dont ils ont besoin.

C’est très épanouissant de rendre heureux les gens, de leur faire oublier le temps d’un instant leur maux et répondre à leurs besoins. Ne serait-ce donc pas cela être esthéticienne ?

Pour en savoir plus sur la socio-esthétique et ce que cela peut changer pour vous esthéticienne, rendez-vous le lundi 8 avril à 13h00 pour la table ronde”Esthétique et Cancer : le rôle de l’esthéticienne en ville” avec des témoignages d’esthéticiennes.

En savoir plus sur cette conférence