Passé, présent et avenir du Congrès International d’Esthétique Appliquée

ÊTRE ENSEMBLE. Et si ces deux mots étaient tout simplement la raison d’être du Congrès ?

« Le 1er Congrès de Molitg a révélé que l’Esthétique française veut être une grande famille professionnelle ».
Ces lignes que Monsieur Pierantoni écrivait en mai 1957, suite au 1er Congrès, sont aujourd’hui plus que jamais d’actualité.

Le Congrès, une institution et toute une histoire

Par Françoise PÉRIER.

De Versailles à la Porte de Versailles, la boucle est bouclée. Rendez-vous incontournable et grande fête de la profession, le Congrès International d’Esthétique & Spa rassemble toutes les têtes pensantes, les marques les plus prestigieuses et les fabricants de matériel de pointe.

On vient de toute la France et du monde entier pour recevoir la bonne parole. On y débat des grandes problématiques et des enjeux du futur au cours d’échanges passionnants et passionnés.

Le monde a changé et l’esthétique se pense aujourd’hui différemment. De scientifique, la beauté devenue émotionnelle ne se conçoit plus sans santé, elle englobe l’être dans sa totalité. Le slogan, la beauté vient de l’intérieur, est en ce sens révélateur. À l’ère de nouveaux paradigmes, du wellness et du spa, la recherche d’authenticité, de mode slow, de naturel, de bio et d’éthique s’est accrue. Aussi la profession s’est profondément modifiée et requiert des compétences nouvelles. Après avoir traité le corps et la psyché, il faudra aussi savoir répondre aux besoins de spiritualité.

Emblématique de ces changements sociétaux profonds, le Congrès qui n’a rien perdu de son âme, ni de sa superbe, reste fidèle à sa vocation première tout en répondant à la quête de sens caractéristique de notre époque.

Aujourd’hui, à l’heure du virtuel, au-delà d’une fenêtre ouverte sur le monde, le Congrès reste avant tout un lieu expérientiel. On y vient pour tisser des liens, partager des expériences et donner du sens à sa pratique et à sa vie professionnelle.

Alors, rendez-vous à la 48ème édition, du 7 au 9 avril 2018 !

>>> Liste des Exposants 2017
>>> Prix H. Pierantoni de l’Innovation 2017
>>> Programme des Conférences Esthétique 2017
>>> Programme des Conférences Spa 2017

www.congres-esthetique-spa.com

Congrès 2016 : l’Esthétique autrement…

Depuis toujours, nous décalons les codes traditionnels des salons pour donner à ce Congrès une toute autre dimension afin que, chaque année, ce rendez-vous ne soit comparable à aucun autre :
– un lieu qui accueille en même temps l’Esthétique et le Spa, où deux ambiances radicalement différentes se côtoient,
– la foule, car c’est tout un secteur qui est réuni pendant ces trois jours uniques,
– les interventions de 30 minutes (conférences, tables rondes, démonstrations, shows) pour aller immédiatement à l’essentiel, à la solution pratique, applicable immédiatement,
– des ongles, du maquillage, du soin, de l’appareillage… absolument toutes les facettes de l’esthétique sont réunies,
– des concours internationaux en direct avec des jurys prestigieux, plusieurs concours ont donc lieu simultanément : massage, body painting, extensions de cils, nail art, maquillage…
– le premier Concours de l’Esthéticienne de Demain, qui met à l’honneur la proactivité d’une professionnelle,
– la vente sur les stands parce que le retail est incontournable,
– des formations d’une journée au cœur de l’événement pour aller encore plus loin
– le tout dans une ambiance unique où se mêlent la passion du métier, un dynamisme décapant et une grande soif d’évolution.

www.congres-esthetique-spa.com

Le Congrès 2015 : un grand cru… Et même un millésime !

Un vent de nouveauté a soufflé sur le Congrès cette année :
l’orientation Spa de Beauté, des exposants nouveaux, un concours prestigieux, des orateurs experts qui n’étaient jamais venus…

Bref, vous nous avez répondu « présent ! », nous faisant confiance une fois de plus, et ce fut un grand succès.

Vous avez été plus de 25 000 à venir au Congrès ! Qui dit mieux, dans la profession de l’esthétique ? Personne ! Vous pouvez être fières car cette victoire, c’est la vôtre. Par la clarté de votre volonté, par votre engagement et par la connaissance de vos besoins, vous faites exister ce Congrès, qui a su s’adapter chaque année aux partenaires que vous êtes.

>>> Liste des Exposants 2015
>>> Prix H. Pierantoni de l’Innovation 2015
>>> Programme des Conférences Spa 2015
>>> Programme des Conférences Esthétique 2015
>>> Concours du Meilleur Spa Praticien 2015
>>> Concours International Nail Chic 2015
>>> Concours de maquillage Make Up For Ever 2015

Le Congrès, c’est la valeur sûre d’éléments qui en ont fait le succès, et que l’on veut absolument retrouver chaque année :

– les fournisseurs de petit matériel, de maquillage, de soins du visage et des ongles. Ils sont tous là ! Il n’y a pas de hasard. Et cela, c’est un trésor pour la profession,
– les équipementiers et les créateurs d’appareils de traitement sont aussi là pour vous inspirer dans l’amélioration de vos instituts,
– des marques de cosmétiques qui vous sont chères et fidèles vous apportent leurs nouveautés et idées de développement,
– les tables rondes, conférences et ateliers vous permettent d’être toujours à la pointe de la connaissance du métier !
– les démonstrations de techniques originales et passionnantes de soins à introduire dans vos cartes de soins vous donnent des idées.

Tout cela, c’est ce qui fait que le Congrès est Votre rendez-vous professionnel annuel incontournable !

Et comme vous l’avez constaté, il s’améliore d’année en année.

www.congres-esthetique-spa.com

Heureusement, il y a le Congrès !

« La 43ème édition du Congrès International d’Esthétique Appliquée a fermé ses portes début avril. Il est déjà temps de penser à l’édition 2014 du Congrès, qui se tiendra à nouveau à Paris Expo Porte de Versailles, et accueillera la nouvelle génération de l’esthétique française et internationale !

Vous retrouverez sur 20 000 m² d’exposition vos centres d’intérêts et vos secteurs Espaces Prestige, Cosmétiques, Bio, Appareillage & Equipement, Manucurie & Accessoires, New Business, Formations, ainsi que des conférences et ateliers pratiques pour vous perfectionner.

Rendez-vous en 2014 sur un parc à vivre pour une nouvelle édition de votre Congrès ! »

Renaud Hamaide, Directeur Général de Viparis
(Paris Expo Porte de Versailles, Paris Nord Villepinte, Espace Champerret, Paris Le Bourget, Cnit Paris La Défense, Palais des Congrès de Paris, Espace Grande Arche, Carrousel du Louvre, Palais des Congrès de Versailles, Palais des Congrès d’Issy).

La crise est là, les temps sont moroses, l’esthétique accuse pour la première fois un chiffre négatif, bref, la situation n’est pas au beau fixe…

Heureusement, il y a LE Congrès, le grand, le seul, le beau Congrès où pendant trois jours, dans une ambiance unique, toutes les idées noires s’envolent pour laisser place à un bel enthousiasme.

Il y a tant à faire au Congrès : visiter les stands, découvrir les nouveaux produits, appareils, techniques…, aller dans la salle de conférences, s’enrichir de toutes les communications et démonstrations et même se faire plaisir devant de beaux shows de body-painting, et surtout constater que plus de 23 000 esthéticiennes et exposants partagent la même passion de leur métier !

A l’année prochaine !

>>> Prix H. Pierantoni de l’Innovation 2013
>>> Concours International Nail Chic 2013

Toujours copié, jamais égalé !

  • – 20 000 mètres carrés d’exposition, soit 4 terrains de football
  • – 2 jours de montage
  • – 390 personnes nécessaires au montage
  • – 302 camions venus installer tous les stands
  • – 250 stands
  • – 2 342 personnes à votre service
  • – 24 000 congressistes
  • – 25 000 sacs distribués pendant les 3 jours
  • – 10 kilomètres de moquettes
  • – 1 600 kw d’électricité consommés sur 3 jours
  • – 2 500 m² pour la salle de conférences construite de toutes pièces, soit plus de 3 fois la Galerie des Glaces à Versailles
  • – 50 conférences et démonstrations avec 0 caractère publicitaire
  • – 3 shows de body-painting réunissant 110 personnes
  • – 1 200 places assises dans la salle de conférences
  • – 200 m² de scène pour bien apprécier les conférences et les spectacles
  • – 48 m² d’écrans dans la salle de conférences
  • – 18 techniciens audio et vidéo
  • – 4 espaces restauration
  • – 2 000 euros de prix remis aux 3 gagnantes du Concours International Nail Chic
  • – 9 séjours offerts grâce à notre partenaire Wonderbox
  • – 6 heures de démontage
  • – 45 bodygards pour encadrer ce grand événement
  • – Et toujours la même équipe de 9 collaboratrices (oui, oui nous ne sommes que 9 ! Notre secret ? Une immense passion et un enthousiasme sans limite).

Nous sommes déjà dans les starting-blocks pour l’année prochaine, et vous ?

Notez sur votre agenda : 43ème Congrès International d’Esthétique Appliquée, les 6, 7, 8 avril 2013 Paris, Porte de Versailles, Hall 5.

C’est ici que ça s’est passé, et nulle part ailleurs !

Vous êtes venues dans la salle de conférences par centaines (et parfois même plus de 1000 !).
Pendant ces trois jours, vous avez été nourries d’informations précieuses, vous avez assisté à des conférences passionnantes, vous avez vu des démonstrations étonnantes et des spectacles magnifiques. Vos attentes ont été récompensées. Vous avez beaucoup appris :

  • – Qui sont vos clientes ?
  • – Comment augmenter votre chiffre d’affaires : ouvrez vos instituts aux hommes, aux seniors, soyez une bonne manager, apprenez à vendre plus et chassez les idées reçues pour mieux vous développer commercialement.
  • – Quels sont vos débouchés dans les métiers du maquillage ou dans l’esthétique à domicile ?
  • – Quelles sont les motivations des utilisatrices du bio ?
  • – Où en est le marché des cosmétiques naturels et bio ?
  • – Comment créer un bar à ongles ?
  • – Comment appréhender différentes facettes de votre métier grâce à une bonne connaissance de votre nouvelle convention collective, à la formation, à l’apprentissage ?
  • – Comment penser un peu à vous grâce à l’énergétique, à l’hypnose ?
  • – Les derniers progrès en chirurgie et médecine esthétiques : des chirurgiens et médecins exceptionnels vous ont fait découvrir la chirurgie des ongles et de la main, la chirurgie des cicatrices, les traitements de l’acné et, surtout, ils vous ont expliqué comment devenir onco-esthéticienne et donner une autre dimension à votre métier !
  • – Et le massage/modelage, où en est-on ? La table ronde en présence du Président du Conseil de l’Ordre des Kinésithérapeutes a permis de faire le point.
  • – Vous avez aussi appris à traiter vos clientes en fonction de leurs mains, découvert les secrets de beauté du Québec et de Tahiti, et compris qu’une association avec un coach sportif était peut-être une bonne idée…

Et surtout, vous vous êtes régalées de démonstrations originales, émouvantes, parfois totalement surprenantes, et qui, en tout cas, ont eu le mérite de vous interpeller et de vous montrer les innombrables facettes de l’esthétique, de votre métier… Que d’idées pour votre institut !

Rendez-vous les 6, 7 et 8 avril 2013 !

>>> Prix H. Pierantoni de l’Innovation 2012
>>> Concours International Nail Chic 2012

Phénoménal… Comme toujours !

Depuis longtemps déjà, le Congrès International d’Esthétique Appliquée demeure LE rendez-vous annuel de toute la profession. La 41ème édition, qui s’est déroulée à Paris Expo du 26 au 28 mars 2011, l’a confirmé… une fois encore !

Comme toujours, c’est en grand nombre que vous avez assisté à l’événement !

Esthéticiennes, gérantes de centre de beauté et de bien-être, professionnels de l’esthétique, porteurs de projets, formateurs, futurs diplômés… Vous avez été près de 23 000 à faire le déplacement depuis toute la France et de l’étranger pour assister à cet événement incontournable du printemps !

Cette affluence record nous permet d’être le premier Congrès d’Esthétique du monde. Un grand merci pour cette confiance renouvelée !

Comme toujours, vos marques préférées étaient présentes !

Marques de produits de soins, de maquillage, de manucurie, de cosmétiques naturels et biologiques, d’appareillage, de services… Acteurs majeurs, marques les plus en vue, nouveaux arrivants… Tous nos 250 exposants vous ont donné un merveilleux aperçu de la beauté d’aujourd’hui.
Grâce à eux, vous avez pu observer, vous informer, échanger, tester des produits, des soins ou des nouvelles techniques, comparer, négocier, acheter… Il y a tant à découvrir au Congrès !

Comme toujours, nous avons pensé à votre succès !

Nous avons voulu apporter des réponses concrètes à la question qui est au coeur de vos préoccupations : « Comment vous développer et réussir dans l’univers complexe de l’esthétique et du spa ? ». Démonstrations de massages, conférences sur la législation, la gestion, la communication, le développement commercial, les composants cosmétiques, l’évolution du métier…
Grâce à chacun des experts français ou internationaux qui sont intervenus à la tribune, vous avez désormais une approche globale de votre métier… Et vous venez de faire un pas supplémentaire sur le chemin de la réussite !

Comme toujours, l’événement incontournable du printemps était placé sous le signe du renouveau !

Pionnier, le Congrès International d’Esthétique Appliquée n’en demeure pas moins précurseur ! Concepts inédits, nouveaux produits, nouveaux gestes, marques émergentes, Prix H. Pierantoni de l’Innovation… Cette année encore, le Congrès était LE vivier exceptionnel pour tous les chasseurs de nouvelles tendances, LE lieu idéal pour trouver une source d’inspiration continue… Et vous préparer un futur rayonnant !

Comme toujours, le spectacle était réussi !

Un accueil, des rires, de l’émotion, des applaudissements chaleureux qui sortent d’une salle comble, des rencontres, des retrouvailles, des shows surprenants… Le Congrès, c’est aussi la convivialité des grandes réunions de famille, celle qui laisse un souvenir impérissable dans nos esprits.

Comme toujours, c’est toute la profession qui a brillé !

Des protocoles de soins inédits, des défilés de maquillage époustoufants, des créations sublimes réalisées lors du 3ème Concours International de Façonnage et de Stylisme d’Ongles Nail Chic…
Ce 41ème Congrès a mis à l’honneur, une fois encore, l’extraordinaire savoir-faire technique et créatif de votre profession. Ce fut un merveilleux piédestal, pour un secteur qui ne demande qu’à briller !

Et comme toujours, nous vous réservons un prochain Congrès époustouflant, en mars 2012 !

Vous y retrouverez ce qui fait le succès du Congrès. Tout sera là pour vous combler. Comme toujours, nous vous surprendrons ! Et, de nouveau, vous vous direz : « Pour rien au monde, je n’aurais raté ce grand événement ! ».

>>> Prix H. Pierantoni de l’Innovation 2011

Avril 1993 : rendez-vous à Paris pour le 23ème Congrès International d’Esthétique Appliquée

congres-esthetique-appliquee-spa-1993« Le changement rend euphorique de ce qu’on a gagné et nostalgique de ce qu’on a perdu. » Patrick Estrade

« C’est à la suite d’une longue réflexion que nous avons pris cette décision historique. Nous quittons Versailles à regret après vingt deux années de fidélité, mais sommes quand même heureux de pouvoir vous recevoir dans un lieu – le Palais des Congrès de la Porte Maillot de Paris – plus adapté à notre Congrès GÉANT ! » Edito de Michèle de Lattre-Pierantoni, Les Nouvelles Esthétiques, novembre 1992.

Bilan de ce Congrès ensoleillé de 1993 : 9 000 visiteurs, 152 exposants, 46 orateurs, des spectacles… et une ambiance vivante et chaleureuse. Les grands débats ont réuni des esthéticiennes de plus en plus assoiffées de conseils pour développer leur institut, avec notamment « Apprenez à vous vendre : faites des relations-presse ! », « Devenez une vendeuse d’exception », etc.

Les communications médicales intéressent toujours autant celles qui sont en contact permanent avec le corps. Le Pr Khayat a fait un brillant exposé sur le cancer (mélanome et cancer du sein) : en pratiquant le dépistage précoce, ue esthéticienne peut alors devenir une « esthéticienne qui a sauvé la vie de sa cliente ! ».

Avril 1994 : il est venu au 24ème Congrès International d’Esthétique Appliquée

Evènement sans précédent pour la profession, Monsieur le ministre délégué à la Santé, Philippe Douste-Blazy, est venu voir les 9 000 esthéticiennes participant au 24ème Congrès.

Autre moment fort de ce Congrès, le premier « Grand Prix des Nouvelles Esthétiques » qui fut pour les sept exposants primés, la plus belle récompense à tous leurs efforts pour être toujours plus performants. Les trophées ont été remis au cours d’une réception le samedi 9 avril à sept marques, celles dont les produits avaient eu le plus grand nombre de coeurs dans les bancs d’essai et qui avaient été le plus souvent citées par les esthéticiennes ayant répondu au questionnaire « A vous de juger ! » paru dans Les Nouvelles Esthétiques de février. Ont ainsi été primés pour l’ensemble de leurs excellents produits : Académie Scientifique de Beauté, Ella Baché, Biodroga, Biologique Recherche, Matis, Sothys, Thalgo Cosmetic.

Avril 1996 : au 26ème Congrès, le cap des 10 000 visiteurs est franchi

Plus fréquenté que jamais, ce 26ème Congrès prouve une chose : que la profession est en pleine évolution, en pleine effervescence et qu’elle explose. L’avenir est donc lumineux.

Voici, en vrac, quelques-unes des impressions à chaud des esthéticiennes de France et d’ailleurs, publiées dans Les Nouvelles Esthétiques de juin 1996 : « J’ai beaucoup aimé certaines conférences, très scientifiques avec le Pr Boissonnas et le Pr Baulieu. » Une esthéticienne portugaise.
« Votre Congrès est l’un des meilleurs du monde. Je sais de quoi je parle puisque je visite presque tous les Congrès d’Esthétique à travers le monde. Quand je participe au Congrès de Paris, je sais que je vais assister à d’excellentes conférences, que je vais faire une moisson d’idées nouvelles, découvrir de nouveaux produits et de nouvelles techniques. Et puis, le grand nombre de démonstrations en direct resituent notre profession dans ce qu’elle est : un métier de contact et de soin. » Christina Cadariu, Melbourne, Australie.

De nombreuses conférences ont été citées par les esthéticiennes pour leur intérêt : « Le mailing » par Janine Gallais, jugé très utile et très concret, « Le modelage du bébé », par Pascal Coche, qui a procuré beaucoup de plaisir et de satisfaction aux esthéticiennes attirées par le soin corporel et le toucher, mais aussi la conférence de Solon Smith sur une nouvelle approche de la communication, qui donne une dimension philosophique et intellectuelle au métier d’esthéticienne, le massage réalisé par Enrique Castells Garcia, la conférence de William Oury sur l’avenir de l’Esthétique, qui a conforté nombre d’étudiantes en Esthétique sur le choix de leur évolution professionnelle.

Avril 1997 : H. Pierantoni rend un bel hommage aux esthéticiennes, lors du 27ème Congrès

C’est par une « standing ovation » que s’est terminée l’intervention de H. Pierantoni, dont voici un extrait : « Vous devez vous demander pourquoi un vieillard qui est plus âgé que le pape vient au milieu de tant de jolies filles. J’ai écrit que les esthéticiennes étaient le sourire du monde, et je suis certain que vous faites des choses absolument extraordinaires. Vous êtes en train de vivre une période qui précède un monde absolument nouveau. La beauté va prendre une place considérable, et la profession d’esthéticienne sera considérée comme une profession sociale et indispensable à l’humanité. En ce qui me concerne, je renonce au paradis s’il n’y a pas d’esthéticiennes ! ».

Et puis, ce 27ème Congrès, ce n’est pas moins de 40 conférences avec les orateurs les plus prestigieux, tels que Maurice Mességué, Paul-Loup Sulitzer, etc.
Indispensables, les Ateliers Pratiques du Congrès : les huit Ateliers Pratiques dirigés par Sophie Meyer ont permis à des centaines d’esthéticiennes d’en savoir plus sur une technique manuelle (modelage rééquilibrant métabolique, modelage avec pulsation holistique, modelage vital relaxant, micro-peeling, modelage transdermal) ou sur une méthode pour améliorer leur chiffre d’affaires (comment mieux communiquer avec vos clientes, comment faire du conseil en image personnelle, comment vendre plus).

Avril 1998 : le 28ème Congrès International d’Esthétique Appliquée accueille Marcel Frydman

Ce Congrès a encore été un fantastique succès avec 11 000 esthéticiennes. Nous avons eu l’immense honneur d’accueillir à la tribune Monsieur Marcel Frydman. Voici le résumé en quelques mots de la communication du patron des Parfumeries Marionnaud, qui étaient au nombre de 89 en 1998 et qui sont plus de 1 000 en 2002 !
« Bien qu’on n’ait pas vu de parfumeurs s’enrichir avec l’esthétique… le service rendu par les esthéticiennes est tel qu’on ne peut pas s’en passer ! »

Les « Prix de l’Innovation » remportent de plus en plus de succès et sont très attendus par les esthéticiennes, et surtout par les marques qui ont présenté leurs nouveautés et attendent avec impatience les résultats. 14 prix ont ainsi récompensé 14 marques pour l’innovation de leurs produits, de leurs services, de leurs concepts, de leurs appareils. Les prix sont décernés par un jury composé de journalistes professionnelles de la beauté, mais aussi par des esthéticiennes expérimentées, et autres professionnels de l’esthétique.

Avril 1999 : l’émouvant hommage à H. Pierantoni au 29ème Congrès

Le Congrès est en deuil. La légende de son créateur H. Pierantoni commence aujourd’hui. La profession toute entière est présente pour rendre hommage à l’homme tant admiré, au « premier esthéticien de France ». Cette place de premier ne l’avait jamais quitté. Dominique Redureau, le Docteur Jean-Jacques Legrand, et nombre de proches du grand homme, se succèdent à la tribune pour lui rendre un dernier hommage.
Désormais, les « Prix de l’Innovation » porteront le nom de celui qui a été le plus innovant pour votre profession : H. Pierantoni.

Les secrets d’un Congrès réussi… :

  • – Former une équipe volontaire, soudée et dynamique.
  • – Commencer les préparatifs un an à l’avance.
  • – Avoir le privilège d’être le partenaire de laboratoires et sociétés à la pointe de l’innovation.
  • – Leur apporter notre concours et les soutenir dans leur démarche.
  • – S’entourer des meilleurs fournisseurs pour l’implantation du décor (accueil, signalétique, fleurs, mobilier…).
  • – Donner la parole à des sommités scientifiques pour que vous, esthéticiennes, restiez au top de la connaissance.
  • – Découvrir des techniques manuelles originales présentées par des formateurs venus du monde entier.
  • – Dévoiler l’art du maquillage avec le body painting.
  • – Rêver avec des spectacles époustouflants.

Avril 2000 : la grande famille internationale de la profession est réunie au 30ème Congrès

congres-esthetique-appliquee-spa-2003Le Grand, le très Grand 30ème Congrès. S’il a été aussi grand, c’est parce que chacun a participé à son succès :

  • – les 13 000 esthéticiennes venues si nombreuses de France et du monde entier,
  • – les 170 exposants avec des stands dont certains étaient si beaux qu’ils auraient certainement été remarqués dans des salons de décoration,
  • – les fournisseurs qui se sont tous multipliés pour que « tout marche ».

Ce Congrès a accueilli des représentants de la parfumerie, de la pharmacie et de l’agriculture. En effet, un si grand Congrès ne peut être que le fruit d’une très grande profession. H. Pierantoni voulait que l’Esthétique gagne ses lettres de noblesse et soit reconnue (notamment par la parfumerie, la pharmacie, la médecine, la kinésithérapie…). Nous pensons qu’elle n’a plus de souci à se faire sur ce plan là. L’Esthétique est vraiment une très grande profession, et son Congrès en est la preuve éclatante ! La parfumerie était représentée par Marcel Frydman, PDG des Parfumeries Marionnaud, Nicolas Maincent, PDG d’Estée Lauder, Bruno G. Cottard, DG d’Elizabeth Arden, Maître Olivier Gast, responsable de franchises en parfumerie ; la pharmacie était représentée par le Docteur Yvon Gall du Laboratoire Pierre Fabre, et l’agriculture par Jean-François Wambeke, agriculteur.

Durant ce 30ème Congrès, des démonstrations très didactiques se sont multipliées à la tribune : « La Stone Therapy » par Thibaut Martin, « La relaxation vibratoire » par Anne Derode, « Le soin revitalisant du visage » par Christina Zéhavi, « Les pincements de Jacquet et la digiténergie » par Rose-Marie Brunet, « Le pied, le 2ème visage » par David Tran.

Avril 2001 : 31ème Congrès : « Si le Congrès n’existait pas, il faudrait l’inventer ! »

congres-esthetique-appliquee-spa-2001Cette phrase élogieuse prononcée par une esthéticienne donne une idée du taux de satisfaction générale ressenti à la suite de ce 31ème Congrès. La salle de conférences a affiché complet pendant les trois jours grâce à des orateurs de renom tels que le Professeur Jean Cotte, le coiffeur parisien Alexandre Zouari, le célèbre restaurateur étoilé Guy Savoy. Quant à la table ronde sur « L’Institut du 3ème Millénaire » animée par Patrice Kucharz, elle a donné une foule d’idées à toutes les esthéticiennes qui veulent faire évoluer leur institut de beauté !

Les 17 éditions internationales des « Nouvelles Esthétiques » étaient très largement représentées lors de ce Congrès : U.S.A;, Pays Baltes, Italie, Grèce, Pologne, Japon, Israël, Russie, Brésil… Mais la mondialisation du Congrès va encore plus loin avec des démonstrations elles aussi venues du monde entier : »Le massage myorelaxant et cervico-facial » par Enrique Castells, « Le massage suisse » par Marie-José Joly, « Le maquillage des peaux asiatiques » par Diana Kim, « Le Hui Chun Qiqong » par Li Hua, « Le soin S.O.S. anti-rides » par Christina Zéhavi, « Le massage bioénergétique turc », par le Dr Nathalie Aras, etc.

Avril 2002 : 32ème Congrès : « C’est le meilleur des meilleurs Congrès ! »

congres-esthetique-appliquee-spa-2002Le Congrès 2002, ce sont 15 000 visiteurs, près de 200 exposants et l’intervention à la tribune d’un homme d’exception : Gilles Weil, Vice-Président de L’Oréal.

Les soirées de gala sont plus que jamais organisées dans des lieux magiques et, après les fastes du Lido en 2001, les congressistes ont eu le bonheur de dîner et danser dans le Saint des Saints, le célébrissime restaurant Maxim’s.
Parce que le Congrès, ce sont trois journées uniquement réservées aux esthéticiennes, nous avons souhaité, pour conclure cette rétrospective, leur donner la parole. Voici quelques-unes de leurs phrases citées « en live » lors de notre dernier Congrès : »Un enthousiasme général se dégage de l’ambiance du Congrès. On repart avec des idées plein la tête », « Le Congrès met en lumière les tendances des années à venir », « Chaque année il y a quelque chose de nouveau au Congrès », « Le Congrès est un lieu de partage et d’expérience où chacune apporte ses idées et son expérience »…

Avril 2004 : 34ème Congrès International d’Esthétique Appliquée

Le Congrès déménage et s’installe à Paris-Expo, Porte de Versailles à Paris. Ce fut un Congrès phénoménal : 20 000 esthéticiennes, 20 000 m2 !

L’avenir…

Vous, les laboratoires et sociétés, qui vous consacrez à la recherche de nouvelles technologies… Vous, les esthéticiennes, qui avez le savoir-faire et l’amour de votre métier… Ensemble, l’avenir de notre Congrès sera sous l’égide d’une passion commune que nous partagerons pour de longues années : la BEAUTÉ, puisqu’elle est éternelle !

Le Congrès est ce qu’il y a de plus fort dans votre vie professionnelle. Il vous porte pendant des jours, des semaines, des mois… Avec les gens que vous y rencontrez, les conférences que vous entendez, les démonstrations auxquelles vous assistez, les spectacles que vous voyez… Et aussi cette ambiance folle, intense, cette impression dans l’air, qu’à chaque instant il se passe quelque chose d’unique… Unique pour votre profession, qui a bien besoin d’être dynamisée par ce grand rendez-vous annuel !

Avant le premier Congrès de 1957, les esthéticiennes se retrouvaient régulièrement dans différentes villes de province pour des réunions de travail très conviviales. Il y avait tant à découvrir, à apprendre ! Chacun, chacune, esthéticiennes, médecins, laboratoires, etc. apportaient leurs connaissances, leur savoir-faire, leur expérience de France et d’ailleurs.

Mai 1957 : 1er Congrès de Molitg-les-Bains

congres-esthetique-appliquee-spa-1958« Inoubliable », titraient Les Nouvelles Esthétiques de mai 1957, qui faisaient l’éloge de ce premier Congrès de Molitg-les-Bains (Pyrénées-Orientales), de son organisation et de son succès.

L’initiative de ce premier Congrès fut prise conjointement avec M. Jacques Vidal, Directeur de la Société Biotherm-Molitg. Ce Congrès n’aurait pas connu le succès qu’il a rencontré sans le dévouement le plus total des membres du comité directeur de la Société Française d’Esthétique Appliquée (S.F.E.A.) : Madeleine Maguin, Monique Moreau, Michelle Josziak, Lucienne Dargent, Andrée Dard, Janine Cannac-Pierantoni.

La leçon la plus intéressante qui se dégage de ce premier Congrès est que toutes les esthéticiennes ont compris la nécessité impérieuse de l’union de la profession, d’une parfaite entente entre elles et d’une action commune pour leur défense.

Le programme de ce premier Congrès était déjà très riche : conférence des Docteurs de Massia et Hallez sur le thème « Thermalisme et Dermatologie », exposé de Jean d’Athènes sur le « Maquillage cinéma, théâtre et télévision », films en couleur de Jean d’Estrées sur les masques, documentaire sur le « Massage Lancôme », exposé de M. Moine sur « L’action des savons de toilette sur l’épiderme », communication de M. Jean Morelle sur « Le vieillissement de la peau », exposé de M. Marissal sur « Les planctons thermaux en Esthétique », communication du Docteur Lionel Baudu sur le « Peeling médical et le peeling cosmétique », communication du Docteur Glaunes sur « La relaxation », communication du Docteur Soum sur le thème « Allergies et produits cosmétiques », exposé de Mme Madeleine Maguin, professeur de l’Enseignement, sur « Le rôle social de l’esthéticienne », etc.

Avril 1958 : le 2ème Congrès National d’Esthétique Appliquée a lieu à Paris

Le 2ème Congrès National d’Esthétique Appliquée, telle est désormais son appellation en avril 1958, est placé sous le signe de la « pratique » et se déroule à Paris. Les buts de ce 2ème Congrès sont les suivants :

  • 1. Prouver la vitalité de notre profession.
  • 2. Prouver que l’esthétique est une discipline scientifique nouvelle, possédant des techniques qui lui sont propres et ayant droit, de ce fait, à une autonomie totale et complète, tout en souhaitant une collaboration étroite avec la médecine et la cosmétologie.
  • 3. Prouver que la collaboration entre la médecine et l’esthétique est possible, souhaitable et nécessaire dans l’intérêt de la santé publique.
  • 4. Prouver que l’esthéticienne est en droit d’obtenir un STATUT LÉGAL, au même titre que d’autres professions (tels les « moniteurs d’auto-écoles » qui ont été pourvus d’un statut ces jours derniers). » Extrait des Nouvelles Esthétiques de mars 1958.

Notons que ce Congrès de 1958 a ouvert ses portes aux « clientes » le dimanche à partir de 18 heures. Ce fut aussi l’année de la première soirée de gala avec un dîner promenade en « bateau-mouche » sur la Seine.

Avril 1961 : succès éclatant du 5ème Congrès National d’Esthétique Appliquée

Les exposants sont de plus en plus nombreux à présenter leurs produits et appareillages et, en 1961, on ne compte pas moins de 50 exposants dont, pour la première fois, deux exposants étrangers : la firme allemande « Sans Soucis » qui présentait sa gamme de produits de soins à base d’eau de Baden-Baden, et la firme anglaise « Stauffer » de Londres, qui mettait en avant sa table de traitement. Quant au nombre des esthéticiennes fréquentant le Congrès, il a été multiplié par 10 en cinq éditions avec, en 1961, 1 500 esthéticiennes françaises, mais aussi étrangères.

« Toutes les démonstrations à l’écran téléviseur ont été filmées, ainsi que les stands et les deux défilés. Il a été tiré 32 bobines de film en couleur de 18 millimètres. Ce film, une fois découpé et sonorisé, sera projeté dans toutes les villes de province et à l’étranger. » Extrait des Nouvelles Esthétiques de mai 1961, qui prouvait l’ampleur et les ambitions de la profession.

Avril 1965 : rendez-vous à Cannes pour le 6ème Congrès National d’Esthétique Appliquée

Au programme, des communications et des exposés-débats de plus en plus passionnants. Parmi ceux-ci :

  • – Les certificats de scolarité délivrés par les écoles privées d’Esthétique et le problème de leur homologation dans le cas où la profession d’esthéticienne serait, un jour, réglementée, par H. Pierantoni.
  • – Classification des différents types de femmes, d’après leur carnation et leur teint. Conséquences pratiques pour l’exécution du maquillage, par Wanda Michell, esthéticienne et professeur d’enseignement technique.
  • – Les applications de la relaxation dans la pratique Esthétique quotidienne, par Marcel Rouet.
  • – Les algues marines et leur emploi pratique sous forme de masques, par M. de Stefani, Docteur ès Sciences.

Avril 1966 : succès complet et total du 7ème Congrès National d’Esthétique Appliquée

Toute la profession exprime sa satisfaction : 2 000 esthéticiennes et 82 exposants ont assisté à ce 7ème Congrès.
« Nous avons déjà eu l’occasion de dire qu’il est péché d’orgueil et gênant d’affirmer qu’une manifestation a remporté un succès total et complet, lorsque celui qui écrit, et le journal dans lequel il écrit, en ont été les organisateurs. Mais le témoignage d’un nombre si considérable de participants et d’exposants prouve qu’une telle affirmation n’a rien d’excessif. » Extrait de l’édito de H. Pierantoni des Nouvelles Esthétiques de mai 1966.

Ajoutons aussi comme preuve de ce succès que le ministre de la Santé et le ministre de l’Education Nationale ont honoré de leur présence ce Congrès.
A noter une communication fort intéressante à la tribune du Congrès : la commission de cinq esthéticiennes chargées de l’étude de la classification des différents types de peau.

Au cours de la soirée de gala organisée dans le cadre de ce 7ème Congrès (faute de place, Paris ne possédant pas à l’époque de salle suffisamment vaste pour ces grandes soirées, ni de véritable centre de Congrès), l’entrée avait dû être refusée à plus de 400 personnes ! Maria Carita a présenté deux mannequins maquillés et coiffés par ses soins, et l’Ecole Internationale des Techniciennes de Beauté de Paris a fait défiler des coiffures et des costumes de la Renaissance.

Avril 1970 : le 9ème Congrès National d’Esthétique Appliquée s’installe à Versailles

congres-esthetique-appliquee-spa-1970« Le Secrétaire général du Congrès et son équipe sont heureux d’aller se loger où les Rois de France habitèrent pendant deux siècles. Et puis, Versailles, c’est encore Paris, quoiqu’en disent certaines esthéticiennes parisiennes qui voudraient un Congrès au coeur de leur ville, et si possible dans l’immeuble où elles habitent. Mais, à Paris, il n’y a pas de Palais des Congrès en mesure de contenir 2 000 congressistes », annonçait H. Pierantoni dans Les Nouvelles Esthétiques de mars 1970.

Flashs chiffrés sur ce 9ème Congrès d’avril 1970 au Palais des Congrès de Versailles :

  • – 36 personnes ont participé à l’organisation, entourées par un bataillon d’hôtesses de l’Ecole des Techniciennes de Beauté,
  • – pour la première fois, les médias s’intéressent au Congrès avec notamment trois minutes le dimanche 12 avril au Journal de 20 heures,
  • – les deux coiffeurs qui avaient été mis gracieusement à la disposition des congressistes le dimanche et le lundi, ont donné 200 coups de peigne,
  • – 300 esthéticiennes françaises et étrangères se sont inscrites pour recevoir le « Diplôme d’Honneur » de participation au 9ème Congrès.

Au dire des publications dans le compte-rendu du Congrès, l’honnêteté et l’humour caractérisaient cette époque : « Ce qui a été perdu et n’a pas encore été réclamé : trois gants noirs dépareillés et un collier de perles (s’adresser au bureau du journal). Ce qui n’a jamais été perdu : la bonne humeur, le savoir-vivre et le sens de l’humour », annonçaient Les Nouvelles Esthétiques après le Congrès.

H. Pierantoni cite fièrement au lendemain de ce 9ème Congrès : « La profession d’esthéticienne a montré qu’elle est sortie des tâtonnements de l’enfance et qu’elle devient majeure. » Mais, Rédacteur en Chef et Secrétaire Général du Congrès sont des fonctions qui ne suffisent pas à H. Pierantoni, qui écrit un scénario de spectacle, inspiré des fastes des soirées de la Cour à Versailles : « La réception du Roi Louis XIV et de sa cour, donnée en l’honneur des esthéticiennes en sa ville. »

Le 9ème Congrès, c’est aussi le souvenir d’une merveilleuse soirée de gala au Bal du Moulin Rouge, et la communication d’une personnalité de l’Esthétique anglaise qui honora de sa présence ce Congrès : M. Arnould Taylor, Chairman of the Association of Beauty Therapists, Dean of the College of Beauty Therapy, Londres.

Avril 1972 : le 10ème Congrès National d’Esthétique Appliquée

Fait marquant de ce Congrès, la délégation canadienne est reçue à l’Hôtel de Ville de Paris, le mardi 18 avril 1972, par le Conseil municipal de la capitale. Conduite par Edith Serei qui avait organisé le voyage de Montréal, la délégation comptait près de 100 personnes.

Une large part des informations pré-Congrès dans les pages du magazine était consacrée à la mise en valeur des esthéticiennes au Congrès. Ainsi, des conseils vestimentaires étaient par exemple prodigués dans Les Nouvelles Esthétiques, qui titraient en mars 1972 :
« Comment vous habiller pour le Congrès ? Nous vous avons toujours demandé d’être très élégantes, très soignées et très belles. Vous avez toujours eu la gentillesse de nous écouter et d’année en année, vous avez contribué à donner à vos Congrès un standing et une allure que bien des professions nous envient. Pour la soirée de gala à l’Hôtel Méridien, vous pouvez venir en robe longue ou en robe du soir courte ou en tenue du soir fantaisie. Nous accomplissons tous les efforts pour vous fournir des cavaliers afin que toutes les esthéticiennes puissent danser. Exigez des hommes qui vous accompagnent la tenue de soirée (classique ou fantaisie). N’ayez aucun souci pour votre coiffure : deux coiffeurs seront en permanence au Palais des Congrès pendant la journée de dimanche afin de vous donner un coup de peigne. »

Avril 1976 : le 12ème Congrès de 1976 réunit 134 exposants et 5 000 participants

congres-esthetique-appliquee-spa-1976Par ce nombre, c’était à l’époque le Congrès le plus important qui se soit déroulé en France depuis plusieurs années. Heureusement, les organisateurs avaient prévu de l’espace supplémentaire pour les nouveaux exposants, car le Palais des Congrès de Versailles n’était plus assez grand.

« J’avais eu l’idée de faire construire sur la terrasse, située face au Palais et dominant la rue de la Chancellerie, une tente destinée aux exposants. En réalité, mon idée n’était pas nouvelle : les Rois de France l’avaient eu avant moi, puisqu’à ce même endroit, ils avaient fait dresser des tentes qui logeaient les gardes françaises. Je les ai nommées « Tentes Royales ». A la demande expresse du Conservateur du Château, j’imposais au constructeur, l’entreprise Perrier, les couleurs de la Maison de France : blanc et bleu. » H. Pierantoni, Les Nouvelles Esthétiques, juin 1976.

Durant la soirée de gala à l’Intercontinental de Paris, 1 100 congressistes ont dîné et dansé. Les danses furent ouvertes par une formation de trente cinq musiciens de la Batterie Fanfare de la Garde Républicaine de Paris, grâce au ministre de la Défense. Durant cette soirée très animée, Michel Dumas, styliste de Sothys, avait exécuté deux beaux maquillages (dont celui de la déesse Sothys), et Gérard Majax, accompagné de ses huit magiciens, avait égayé les tables de ses tours de prestidigitation.

1976, c’est aussi l’année d’un des premiers concours de maquillage, qui prendra de plus en plus d’ampleur et de popularité en attirant des foules considérables acclamant les modèles -tous plus réussis les uns que les autres- sous des tonnerres d’applaudissements.
Thème choisi pour ces magiques body painting réalisés par des maquilleurs français et étrangers : la mer.

Avril 1980 : le 14ème Congrès est un millésime plus international que jamais

7 000 participants, 150 exposants et 36 pays ont participé au 14ème Congrès de 1980 : 170 esthéticiennes espagnoles, 25 esthéticiennes japonaises…

Pour satisfaire au mieux toutes ces esthéticiennes étrangères qui s’étaient déplacées jusqu’à Versailles pour assister à ce 14ème Congrès, la traduction simultanée était assurée par des interprètes anglaise, espagnole, grecque, italienne, japonaise, et serbe !

Le Congrès est devenu un événement médiatique et les émissions télévisées et radiophoniques montrent de plus en plus d’intérêt à cette manifestation qui attire les foules : RTL (magazine d’Anne-Marie Peysson), France Inter (le Journal d’Yves Mourousi et « Le téléphone sonne »), FR3 Ile de France (Journal de 19h), A2 (Journal de 20h), etc.

Avril 1984 : 16ème Congrès National d’Esthétique Appliquée

Les « Tentes Royales », occupant une surface de 2 500 mètres carrés, face au Palais des Congrès de Versailles, ont accueilli une grande partie des 182 firmes exposantes. Au programme des conférences : « Le traitement des rides par l’A.D.N. » par le Dr Tutzo, audiovisuel sur « Le drainage lymphatique du visage », « Les injections anti-rides et l’esthéticienne « , par le Dr Butnaru, « Gommage total et profond de la surface épidermique chez l’homme », par Marie-Pascale du Serre-Telmon, etc.

La soirée du 16ème Congrès a réuni plus de 600 congressistes le dimanche soir 8 avril 1984 sur le « Nomadic », ancré face à la Tour Eiffel. Comme d’habitude, rien n’avait été négligé et les trois ponts du bâteau avaient été réquisitionnés pour dîner et danser jusqu’à l’aube… La croisière s’amusera d’ailleurs encore lors du Congrès de 1986, puisque le « Iéna Tour Eiffel » accueillera une foule endiablée…

congres-esthetique-appliquee-spa-olympiades-maquillage-1

Les Olympiades du Maquillage : l’apogée de la créativité

Aucun thème des Olympiades de maquillage n’a réussi à entamer l’imagination des « body painters » au cours de toutes ces années : « Les fées de votre enfance » en 1980, « Les signes du Zodiaque » en 1982, « Les Sources d’énergie terrestre et céleste » en 1984, « Les Dieux et Déesses de l’Olympe » en 1986, « Les insectes » en 1987, « Les Sept Péchés Capitaux » en 1988, et encore « L’Amérique » en 1993.

affiches